06 okt 2016

la collaboration entre l'orthodontiste et le chirurgien Boîte à outils pour le traitement optimal de nos patients

op DONDERDAG 06 OKTOBER
PALAIS DES CONGRÈS LIEGE

 

Dr Saboye
Abstract : L’évolution du traitement des dysmorphoses

dento squelettiques s’est progressivement faite vers

une prise en charge globale du patient. De l’analyse du

squelette facial à celle de la posture générale, le traitement de la malposition dentaire

passe désormais par une prise en charge pluridisciplinaire parfois chirurgicale.

L’orthodontiste désormais véritable chef d’orchestre d’un traitement global de la face

va avoir une arme thérapeutique de plus à sa disposition. La chirurgie réalisée avant

une orthodontie fixe lui permet de démarrer son traitement sur des bases osseuses

équilibrées. Un volume osseux augmenté, un diamètre transversal élargi, un

décalage des bases corrigé, des espaces créés, les techniques chirurgicales

modernes nous permettent de réaliser tout cela. La chirurgie réalisée en cours ou en

fin de traitement orthodontique plus classique permettra de finaliser le résultat dento

squelettique de plusieurs mois de travail de l’orthodontiste.

Les progrès de la chirurgie et de l’anesthésie, les résultats obtenus permettent

aujourd’hui à l’orthodontiste d’intégrer d’emblée dans son plan de traitement un geste

chirurgical s’il est nécessaire.

Cette évolution apporte au patient un meilleur traitement car plus global avec un

temps de traitement orthodontique parfois raccourci, un résultat plus stable dans le

temps avec une diminution des récidives orthodontiques.

En prenant en compte le problème osseux, squelettique, l’orthodontiste assure à son

patient une meilleure prise en charge de l’esthétique faciale.

 
Dr Paulus
Abstract : L’ostéotomie mandibulaire s’adressant à de

plus en plus de patients nous avons cherché un moyen

pour en réduire le risque nerveux. Si lors d’une

ostéotomie sagittale le nerf alvéolaire doit fréquemment être disséqué sur plusieurs

centimètres cela n’est pas le cas lors de l’ostéotomie courte de la branche montante.

Nous en décrivons la technique, les avantages et les inconvénients.

 

Dr.Sasserath
Abstract : De plus en plus de publications et de

procédures thérapeutiques intègrent une planification

virtuelle en trois dimensions tant en orthodontie qu'en

chirurgie orthognathique.

Ces procédures sont elles reproductibles? Comment les utiliser dans nos pratiques

quotidiennes? Avec quels outils ? Comment les intégrer dans l’organisation d’un

cabinet d’orthodontie ? Font elles gagner du temps ? Peux-ton intégrer la

planification orthodontique virtuelle dans la planification chirurgicale?

Nous aborderons toutes ces questions en partant de l'acquisition des données

numériques jusqu’à leur utilisation dans le planning thérapeutique orthodontique et

Nous terminerons avec les perspectives d'utilisation en chirurgie première pour

optimiser la durée totale de prise en charge.

 

Abstract : Nous savons désormais réaliser une étude

préchirugicale et un planning en trois dimensions de

qualité mais il reste difficile de reproduire avec exactitude

les mouvements chirurgicaux prévus.

Grâce à l'impression 3D de différents guides de coupe et de positionnement, nous

avons établi un protocole qui reproduit fidèlement des déplacements osseux simulés.

Nous passerons en revue les différentes situations cliniques, du repositionnement

complexe du maxillaire au guide de coupe de la génioplastie en Chin Wing en

passant par le bon positionnement condylien.

 

Dr. Esnault
Abstract : Le bon engrènement dentaire, en particulier

molaire reste un des garants de stabilité des

traitements orthodontiques. Si l’orthodontiste peut

utiliser au cours de la croissance des procédés

orthopédiques d’expansion transversale du maxillaire, il

n’en va pas de même chez l’adolescent ou l’adulte. Ces

procédés d’expansion orthodontique purs vont alors agir uniquement sur l’os

alvéolaire, ils peuvent s’avérer insuffisants ou être source de récidive.

Les approches thérapeutiques habituelles associent généralement l’orthodontie, la

rééducation de la déglutition et la correction chirurgicale transversale en deux temps.

Nous proposerons une stratégie graduelle de correction en fonction de l’importance

de la dysharmonie transversale.

Une procédure originale permet parfois de corriger un décalage sagittal et une

endognathie sévère en un seul temps chirurgical au lieu de deux.

 

Abstract : L’encombrement dentaire mandibulaire

oblige souvent l’orthodontiste à des extractions alors

même que l’arcade maxillaire n’en nécessite pas.

Au delà des difficultés d’acceptation pour le patient, ces

protocoles allongent le temps de traitement et peuvent

conduire à des chirurgies bimaxillaires par décompensation excessive.

L’ostéotomie de Köle combinée à une distraction osseuse, décrite par Albino Triaca

permet de corriger ces encombrements incisivo-canins et de petits surplombs.

Cette technique s’adresse à des patients porteurs d’une classe 2 incisive et canine,

avec classe 1 molaire et encombrement mandibulaire isolé.

Au prix d’une préparation orthodontique minimale, la distraction osseuse va créer

des diastèmes bilatéraux qui permettront ensuite d’aligner le secteur incisivocanin

sans stripping ni extraction.

 

 

Dr Huet
Abstract : Tous les praticiens de la sphère orale

occupent une place de choix pour le dépistage des

troubles respiratoires pharyngés. Parmi eux les

orthodontistes ont un rôle majeur car leurs traitements

peuvent influencer en bien ou mal, une ronchopathie ou

un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAHOS).

Pour les patients présentant une dysmorphose dento-maxillo-faciale, que le

traitement soit orthopédique chez l’enfant, orthodontique ou orthodontico-chirurgical

chez l'adulte, il faudra veiller à développer le sens transversal et la trans-frontalité, ce

qui explique le développement de nouvelles techniques chirurgicales maxillo-faciales

comme les disjonctions tripartites maxillaires, ou les front-blocks.

Pour les patients sans dysmorphose dento-maxillo-faciale, la pathologie apparaît le

plus souvent à l’âge adulte. Le traitement fait appel aux orthèses d'avancée

mandibulaire (OAM), à la ventilation en pression positive continue (VPC), et à la

chirurgie d'avancée bi-maxillaire avec ou sans préparation orthodontique. Les

avantages et inconvénients de chacun de ces trois traitements seront discutés.
 

Dr Cresseaux
Abstract : Le chin-wing d’Albino Triaca constitue une

avancée technique remarquable qui nous permet

désormais de traiter le bord inférieur mandibulaire de

façon autonome par rapport ramus et à la partie

alvéolaire et dentée de la mandibule. Les applications

potentielles recouvrent tout types de dysmorphoses

mais l’indication la plus fréquente nous semble être les classe 2 hyperdivergentes

avec pour principale conséquence une amélioration spectaculaire du résultat

morphologique et esthétique, et une bien meilleure efficacité en matière de

compétence labiale. Le chin-wing permet un abaissement de l’angle mandibulaire et

va transformer un patient hyper-divergent en normo-divergent.

Le contour inférieur mandibulaire élément esthétique structurant du visage, est

parfaitement régulier visuellement et au toucher. L’intérêt de la technique réside dans

la possibilité de réaliser un mouvement de translation ET une rotation, le plus

souvent dans le sens anti-horaire. Il devient possible de corriger efficacement

l’incompétence labiale de ces patients en associant propultion du menton et

abaissement des secteurs latéraux. Les encoches pré-angulaires disgracieuses sont

effacées. L’apport de matériau de comblement est indispensable compte tenu des

Au fil de nos expériences nous avons essayé de rendre la procédure plus simple

pour le chirurgien et pour le patient : substituts osseux plutôt que greffe iliaque,

utilisation de la piezo-chirurgie, simplification du tracé lorsque associé à une

Les possibilités de correction des anomalies verticales et sagittales sont largement

augmentées par l’apport de cette nouvelle technique.


ORGANIZER SOBOR - Goedkeuringen
titre numéro d'organisateur numéro d'agrément catégorie - domaine unités statut
Geen accreditering
 

Inschrijving
Maak je keuze

Dank u om uw betaling te doen op de rekening Fortis IBAN: BE05210046368375 BIC: GEBABEBB en vermeld de naam van het evenement and uw naam en voorname als communicatie.